Euro Stoxx 50 : le risque baissier continue de prédominer

le 16/08/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La probabilité d'un retour dans la zone des 2.400-2.450 points, voire à 2.255 points, reste forte

L’Euro Stoxx 50 a enregistré une baisse de 2,58% à 2.708 points la semaine dernière, prolongeant ainsi le repli amorcé à la fin de la semaine précédente à 2.850 points. Ce point de retournement à la baisse ayant révélé les bornes hautes d'un quasi-canal baissier (1) et d'un canal haussier (voir le graphique ci-contre), la probabilité est forte que la phase de hausse amorcée fin mai à 2.450 points soit terminée.

Malgré le franchissement, il y a deux semaines, de la zone de résistance clé située à 2.790-2.805 points (2), cette reprise semble n'avoir été qu'une phase de consolidation au sein de la correction majeure à la baisse engagée mi-avril à 3.025 points.

Le mouvement baissier initié il y a deux semaines s'inscrit donc vraisemblablement dans cette correction majeure qui, dans la configuration la plus simple, devrait compter trois grandes vagues (a, b et c en termes «elliottistes»).

L'indice paneuropéen devrait, dans ce cas, disposer à nouveau d'un potentiel de baisse significatif. La prudence devra toutefois rester de mise jusqu'à ce qu'il casse la zone de support que forment le seuil des 2.585 points (3) et la borne basse du canal haussier qui passe à 2.565 points cette semaine (+ 9,7 points/semaine).

L'Euro Stoxx 50 confirmera ainsi la reprise de la tendance baissière entamée à 3.025 points. Il devrait ensuite atteindre assez rapidement l'objectif minimum que constitue la zone de support établie à 2.405-2.450 points (2e retracement de Fibonacci de l'impulsion développée de 1.765 à 3.045 points et plus bas de la fin mai).

La cassure de cet objectif minimum plaiderait pour une baisse jusqu'à la borne basse du quasi-canal baissier, qui passe à 2.305 points cette semaine (- 11,1 points/semaine), ou jusqu'au support situé à 2.255 points (4), avant que l'Euro Stoxx 50 ne tente d'entamer une reprise durable.

(1) Quasi-canal car le support situé à 2.615 points, qui semble graphiquement être le premier point d'appui sur le bas de ce canal, en est un peu trop éloigné géométriquement pour considérer ce canal comme valide mais pas assez pour considérer qu'il s'agit d'un canal potentiel.

(2) Niveau de résistance établi à la mi-mai et 3e retracement de Fibonacci de la baisse de 3.025 à 2.450 points.

(3) Niveau de rebond du 20 juillet dernier. L'Agefi du 5 juillet.

(4) 3e retracement de Fibonacci et point bas de la vague 2 de l'impulsion développée de 1.765 à 3.045 points.

A lire aussi