Euro Stoxx 50: la reprise amorcée à 2.085 points est fragile

le 09/02/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le risque d’un repli à 2.085 voire 1.850 points, avant d’aller tester des résistances clés, reste important

L’Euro Stoxx 50 a progressé de 4,77 % à 2.344 points la semaine dernière, prolongeant ainsi la reprise entamée deux semaines plus tôt à 2.086 points. Il n’a toutefois pas franchi de résistance importante. Cette reprise est donc fragile. Aussi, la prudence doit-elle rester de mise, comme l’a rappelé la cassure récente du support établi en novembre dernier à 2.128 points et le prolongement de la correction engagée en juin 2007 à 4.573 jusqu’à cette région des 2.086 points, malgré le signal haussier envoyé en décembre 2008 par le RSI -13 semaines (1).

On ne peut ainsi pas exclure que la reprise initiée à 2.086 points vise simplement à consolider le mouvement baissier déclenché à 2.608 points au début du mois de janvier avant que l’indice ne reprenne le chemin de la baisse. Le risque que l’Euro Stoxx 50 revienne à 2.086 points (pour dessiner un double bottom) ou casse ce support n’est pas négligeable. Cela étant, le potentiel de baisse sous les 2.086 points paraît faible compte tenu de la configuration numérique et «elliottiste».

La divergence qui existe depuis octobre 2008 entre l’orientation haussière du RSI-13 semaines et la tendance baissière de l’indice devrait en effet se poursuivre, comme le suggère le rebond de la semaine dernière du RSI sur le haut du canal baissier dont il est sorti en décembre dernier (voir le bas du graphique ci-contre). Cette divergence traduit un essoufflement de la tendance baissière que l’Euro Stoxx 50 a entamée à 4.573 points et pourrait donc annoncer un renversement de cette tendance. Tant que cette divergence se maintiendra, l’indice devrait éprouver des difficultés à prolonger la tendance baissière engagée à 4.573 points.

Par ailleurs, selon notre analyse «elliottiste», cette tendance baissière vise à «corriger» l’impulsion majeure (2) initiée à 1.848 points en mars 2003. Par conséquent, à moins de remettre en cause le cadre à l’intérieur duquel l’Euro Stoxx 50 évolue depuis l’inscription de son plus haut historique à 5.522 points en mars 2000, le point de départ de cette impulsion devrait constituer une limite à la correction débutée en juin 2007 et qui compte ses trois phases constitutives (A, B et C). La région des 1.850 points devrait donc contenir toute baisse de l’Euro Stoxx 50 en dessous des 2.086 points et le forcer à se réorienter à la hausse avec pour objectif la «droite de résistance de moyen terme» tracée sur le graphique ci-dessus. Il devra ensuite casser cette droite sous laquelle il évolue depuis juin 2007, et qui passe à 2.857 poins cette semaine (- 27,0 points/semaine), pour confirmer son retournement à la hausse.

(1) Relative Strength Index: indicateur de puissance d’un mouvement, calculé sur les cours de clôture et évoluant entre 0 et 100.

(2) Tendance qui se déroule en cinq phases selon la théorie des Vagues d’Elliott.

A lire aussi