Euro Stoxx 50: la reprise amorcée à 1.765 points est très probablement technique

le 16/03/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’indice dispose d’un potentiel de baisse supplémentaire jusqu’à la région des 1.560-1.580 points

Après quatre semaines consécutives de baisse, l’Euro Stoxx 50 a rebondi de 8,36 % à 1.969 points la semaine dernière. La reprise est forte mais intervient après la cassure, une semaine plus tôt, du niveau clé des 1.848 points(plus bas de mars 2003) qui a donc invalidé notre scénario d’un plancher à ce niveau. La baisse initiée à 4.573 points en juin 2007 ne peut donc plus être considérée comme une consolidation prononcée de la hausse que l’Euro Stoxx 50 avait entamée à 1.848 points. Le passage – même bref – de l’indice sous les 1848 points indique que cette baisse fait partie intégrante de la correction engagée en mars 2000 à 5.522 points.

Le mouvement en trois temps (A, B et C) étant le schéma de base d’une correction standard selon la théorie des vagues d’Elliott, la baisse amorcée à 4.573 points constitue vraisemblablement la troisième phase (vague C) de la correction qui a débuté à 5.522 points et n’est probablement pas terminée (voir le décompte des vagues sur le graphique ci-contre). En effet, malgré son ampleur, le rebond de la semaine dernière sur les 1.765 points ne constitue pas en soi un signal haussier et l’Euro Stoxx 50 n’a pas franchi la résistance clé que constitue la borne haute du canal baissier – non tracé sur le graphique ci-contre – à l’intérieur duquel il évolue depuis juin 2007. Il est même loin de cette droite de résistance qui passe cette semaine à 2.597 points et décroît de 29,8 points chaque semaine. Il serait donc prématuré de conclure à la fin de la vague C initiée à 4573 points et au début d’une reprise durable sur la seule base du rebond de la semaine dernière.

Dans ce contexte, il faut considérer que la reprise entamée à 1765 points est technique. Elle vise vraisemblablement à consolider la vague de baisse enclenchée début février dans la région des 2.360 points. La zone de résistance située à 2.062-2.108 points (1) devrait, dans ce cas, contenir toute hausse supplémentaire et forcer l’Euro Stoxx 50 à reprendre le chemin de la baisse. La cassure, il y a deux semaines, des 1.848 points a libéré un potentiel de baisse jusqu’à la borne basse du canal baissier potentiel à l’intérieur duquel l’Euro Stoxx 50 évolue depuis l’inscription de son plus haut historique à 5.522 points (voir le graphique ci-dessus). La région des 1.690 points (niveau de pullback datant de mai 1996) devrait être le principal palier sur la voie de cette droite de support potentielle qui passe ce mois-ci à 1.581 points dans une échelle logarithmique (2) et perd 3,4 points chaque mois.

(1) Deuxième retracement de Fibonacci de la baisse de 2.358 à 1.765 points, plus bas du 23 janvier dernier considéré désormais comme une résistance et petit gap baissier ouvert le 20 février dernier.

(2) L’échelle logarithmique est utilisée lorsque l’amplitude d’une tendance est très importante afin que des variations en pourcentage équivalentes aient un impact graphique identique.

A lire aussi