Euro Stoxx 50: le repli amorcé à 2.840 points est vraisemblablement technique

le 07/09/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le support à 2.550 points, ou les 2.380 points en second rideau, devrait forcer l’indice à repartir en direction des 3.170 points

L’Euro Stoxx 50 a abandonné 2,15 % à 2.743 points la semaine dernière. L’indice paneuropéen s’est donc replié après avoir, avec un plus haut à 2.831 points le 28 août, flirté avec le retracement de Fibonacci de moyen terme situé à 2.840 points (1). Ce niveau, que l’on considère atteint d’un point de vue «chartiste», représentait l’objectif minium pour le second semestre 2009 fixé lors de la sortie, début mai, du canal baissier dit de moyen terme sur le graphe ci-contre.

Le scénario d’un retournement vers le plus bas touché en mars à 1.765 points ne peut être exclu. Cela étant, l’indice n’a pas développé de configuration chartiste baissière. Les indicateurs numériques tels que le RSI (2) représenté au bas du graphe ci-contre n’ont pas non plus enregistré de signal baissier. La dynamique haussière initiée en mars à 1.765 points n’est donc a priori pas remise en cause. En termes «elliottistes», cette dynamique pourrait constituer l’amorce d’une impulsion – tendance développée en cinq phases – entamée au terme d’une correction majeure en trois temps (A, B et C) qui avait été engagée à 5.522 points en mars 2000 (L’Agefi du 15 juin denier). L’Euro Stoxx 50 devrait, dans ce cas, développer cette impulsion sur plusieurs années en direction de la zone des 4.573 points et de celle des 5.522 points, correspondant respectivement aux points de départ des vagues C et A.

A plus court terme, le scénario que nous privilégions quant à la nature de la baisse amorcée dans la région des 2.840 points est donc celui de la consolidation de tout ou partie de la vague de hausse initiée à 2.260 points à la mi-juillet. La zone de support constituée à 2.545-2.550 points par un retracement de Fibonacci de court terme (3) et le plus haut de juin dernier considéré désormais comme un support, ou la région des 2.380 points (4) dans le cas d’une correction prononcée, devrait ainsi contenir toute extension de cette consolidation et forcer l’Euro Stoxx 50 à se réorienter à la hausse. Le probable franchissement des 2.840 points devrait alors ouvrir la voie à une hausse jusqu’à 3.170 points (5), avec des paliers à 2.925 et 3.040 points, avant que l’Euro Stoxx 50 ne tente à nouveau d’entamer une phase de consolidation.

(1) 1er retracement de la baisse développée de 4.573 à 1.765 points, L’Agefi du 15 juin dernier.

(2) Relative Strength Index, indicateur de puissance d’un mouvement.

(3) 1er retracement de la hausse de 2.259 à 2.831 points.

(4) Petit gap ouvert à la hausse le 15 juillet dernier.

(5) 2ème retracement de Fibonacci de la baisse développée de 4.573 à 1.765 points.

A lire aussi