Euro Stoxx 50 : le rebond sur les 2.560 points paraît fragile

le 06/09/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Aucune résistance clé n’ayant été cassée, la probabilité d'un retour dans la zone des 2.400-2.450 points reste élevée

L’Euro Stoxx 50 a enregistré une reprise spectaculaire de 4,41 % à 2.746 points la semaine dernière et retracé ainsi la majeure partie de la vague de baisse enclenchée début août à 2.850 points. Et ce malgré la cassure, au milieu de la semaine précédente, de la borne basse du canal haussier au sein duquel il évolue depuis le rebond de la fin mai sur les 2.450 points (voir le graphique ci-contre).

Malgré ce faux signal baissier et l’ampleur de la reprise qui a suivi, la configuration technique de l’indice paneuropéen pour les mois à venir n’est pas devenue haussière car deux conditions graphiques doivent être remplies pour qu’une hausse durable puisse être envisagée.

Il faudrait d’abord que l’Euro Stoxx 50 franchisse la borne haute du «canal baissier de moyen terme», qui passe à 2.795 points cette semaine (-11,1 points/semaine), pour réduire la probabilité qu’une nouvelle vague de baisse ne se développe en direction de la zone de support située à 2.405-2.450 points (deuxième retracement de Fibonacci de l’impulsion développée de 1.765 à 3.045 points et plus bas touché en mai).

L’indice paneuropéen devrait ensuite casser la borne haute du «canal haussier de court terme», qui passe à 2.900 points cette semaine (+ 9,8 points/semaine), pour confirmer son engagement à la hausse.

En l’absence des signaux haussiers que constituerait le franchissement de ces droites de résistance, la prudence doit être de mise quant au potentiel de hausse de l’Euro Stoxx 50. La reprise amorcée il y a deux semaines à 2.560 points pourrait, en effet, n’être qu’une consolidation prononcée, mais mineure, de la vague de baisse déclenchée début août à 2.850 points ou un nouveau développement de la phase de hausse initiée fin mai à 2.450 points, laquelle a le profil (1) d’une consolidation au sein de la correction majeure à la baisse engagée mi-avril à 3 025 points (L’Agefi du 16 août). Dans ces deux cas, la reprise entamée à 2.560 points s’inscrit dans une configuration baissière.

Dans la configuration actuelle, le risque reste donc élevé que l’Euro Stoxx 50 se retourne, à plus ou moins brève échéance, vers la borne basse du «canal haussier de court terme», qui passe à 2.595 points cette semaine (+ 9,8 points/semaine). Dans la logique baissière, cette droite de support haussière ne constitue qu’une étape sur le chemin de l’objectif minimum que représente la zone des 2.405-2.450 points.

(1) Succession de hausses et de baisses d’amplitudes comparables.

A lire aussi