Euro Stoxx 50 : la configuration technique reste baissière

le 05/07/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le retour à 2.400-2.450 points, voire dans la région des 2.190-2.260 points, reste le scénario le plus probable

L’Euro Stoxx 50 a baissé de 4,07 % à 2.522 points la semaine dernière.

Il a accentué le repli amorcé une semaine plus tôt dans la région clé des 2.790-2.805 points (1); la zone de résistance qu’il aurait fallu franchir pour pouvoir envisager la fin de la correction baissière engagée à la mi-avril à 3.025 points suite au rebond de la fin mai sur la zone de support autour des 2.450 points (L’Agefi Quotidien de 7 heures du 21 juin).

La particularité du point de retournement à la baisse de l’Euro Stoxx 50, l’ampleur du recul enregistré au cours de ces deux dernières semaines et le profil en trois temps – caractéristique d’une phase de consolidation – de la hausse initiée à 2.450 points et qui a précédé le repli portent à croire que cette hausse n’était qu’une simple reprise technique.

Elle visait ainsi à consolider la vague de baisse enclenchée à 3.025 points avant que l’indice paneuropéen ne reprenne le chemin de la baisse.

Le mouvement baissier entamé il y a deux semaines s’inscrit donc vraisemblablement dans la correction engagée à 3.025 points.

D’un point de vue «elliottiste», ce mouvement pourrait constituer la troisième vague d’une correction dite en «a-b-c» (voir le décompte des vagues sur le graphique ci-contre).

Dans ces conditions, l’Euro Stoxx 50 devrait perdre davantage de terrain. Il devrait ainsi tester à plus ou moins brève échéance la zone de support que forment, à 2.405-2.450 points, le deuxième retracement de Fibonacci de l’impulsion (2) qui a précédé la correction baissière en cours et le plus bas touché en mai.

Cette région des 2.405-2.450 points pourrait n’être qu’une étape car il s’agit d’un objectif minimum pour la vague de baisse amorcée à 2.790-2.805 points.

L’indice paneuropéen pourrait ainsi descendre jusqu’à l’importante zone de support établie à 2.190-2.260 points (3) avant de tenter de se réorienter durablement à la hausse.

(1) Niveau de résistance établi à la mi-mai et 3ème retracement de Fibonacci de la baisse de 3.025 à 2.450 points.

(2) Tendance structurée en cinq vagues enclenchée à 1.765 points en mars 2009.

(3) Objectif du double top dessiné à 3.025-3.045 points, point bas de la vague 2 et 3ème retracement de Fibonacci de l’impulsion entamée à 1.765 points.

A lire aussi