Euro Stoxx 50: la configuration technique reste haussière

le 29/03/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’indice devrait revenir dans la région des 3.000-3.045 points puis vraisemblablement viser au moins les 3.170 points

Après deux semaines de stabilité, l’Euro Stoxx 50 a timidement repris le chemin de la hausse la semaine dernière. D’un vendredi à l’autre, il a progressé de 1,48 % à 2.941 points. Graphiquement, la configuration reste haussière avec un objectif minimum à 3.000-3.045 points, correspondant à l’objectif de la tête-épaules inversée dessinée à partir de fin janvier et validée au début du mois (1) et au plus haut touché en janvier.

L’analyse inter-marchés amène également à penser que l’indice paneuropéen devrait tester la région des 3.000-3.045 points à plus ou moins brève échéance. Les principaux indices américains (S&P 500, Nasdaq Cp. et Dow Jones), dont la configuration technique est très proche de celle de l’Euro Stoxx 50, ont franchi récemment les plus hauts qu’ils avaient inscrits en janvier. Le mouvement qui a été amorcé début février et qui a entraîné la cassure de ces plus hauts n’est donc pas une reprise technique. La hausse que l’Euro Stoxx 50 a également enclenchée en février, à 2.615 points, ne l’est donc probablement pas non plus.

La zone des 3.000-3.045 points représente également un objectif minimum d’un point de vue «elliottiste». La hausse amorcée à 2.615 points constitue vraisemblablement la cinquième vague de l’impulsion – tendance développée en cinq vagues– initiée à 1.765 points en mars 2009 (voir les vagues 1 à 5 sur le graphique ci-contre). L’objectif minimum d’une vague 5 étant situé au niveau de l’extrême de la vague 3, soit les 3.045 points dans le cas de l’Euro Stoxx 50, celui-ci est appelé à tester la région des 3.000-3.045 points.

Il est probable qu’une fois atteint, cet objectif, qui est également une zone de résistance, force l’indice à se replier. En l’absence de signal d’inversion de tendance, il faudra alors considérer qu’il s’agit d’une simple consolidation avant que l’Euro Stoxx 50 ne se réoriente à la hausse et franchisse vraisemblablement la zone des 3.000-3.045 points. Le retracement de Fibonacci situé à 3.170 points (2) et la droite de pullback, qui passe à 3.267 points cette semaine et progresse de 27,3 points chaque semaine (voir le graphique ci-dessus), seront alors les prochaines résistances susceptibles de mettre fin à l’impulsion en cours et de forcer l’Euro Stoxx 50 à s’engager dans la phase de consolidation qui doit suivre toute impulsion.

(1) Configuration de retournement à la hausse dont la tête se situe à 2.615 points et qui n’est visible que sur un graphique en données quotidiennes.

(2) 2ème retracement de la baisse de 4.573 à 1.765 points.

A lire aussi