Les ETP continuent à drainer les flux sur matières premières

le 28/01/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Selon Barclays Capital, les actifs sous gestion ont touché un record de 270 milliards de dollars en 2008 pour chuter à 154 milliards en fin d'année

Le marché des matières premières aura rarement connu autant de volatilité qu’en 2008. Selon Barclays Capital, les actifs en matières premières sous gestion ont touché un record de 270 milliards de dollars à la fin du deuxième trimestre 2008 pour ensuite plonger à 154 milliards au dernier trimestre. Un retournement de situation qui se justifie par l’arrivée de la récession mondiale et la chute des prix, assorties des réductions des effets de levier.

«Nous estimons que les différents produits d’investissement en matières premières ont enregistré des entrées de flux de 15 milliards en 2008, soit une hausse de 4% par rapport à 2007,précise BarCap, cela confirme que la chute des prix constitue la principale explication de la chute des actifs sous gestion et non pas des écartements du côté des sorties de flux».

Reste qu'au dernier trimestre, les sorties nettes de capitaux ont atteint 4 milliards, les très en vogue Exchange Traded Products (ETP) et les produits structurés, toujours en collecte positive, n'ayant pu compenser les retraits de 8 milliards de dollars sur les indices matières premières. La banque estime toutefois que les matières premières n'ont pas beaucoup plus souffert des sorties de flux que la plupart des autres classes d'actifs, les institutionnels restant des éléments stables d'investissement, et l'engouement pour les produits sophistiqués perdurant.

Sur 2008, les ETP s'imposent d'ailleurs comme le compartiment gagnant. Ils ont vu des records d’entrées de plus de 15 milliards de dollars, notamment avec un fort appétit pour les métaux précieux et l’énergie.  

A lire aussi