Les entreprises du CAC 40 limitent la baisse de leurs dividendes

le 01/03/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La masse des dividendes versés cette année devrait reculer de 4 % seulement malgré la crise. Le taux de distribution dépasserait les 58 %

Alors que plus des deux tiers des entreprises du CAC 40 ont publié leurs résultats au titre de 2009, on constate que les grandes sociétés cotées souhaitent limiter au maximum la baisse de leurs dividendes malgré une conjoncture difficile. Selon les données compilées par FactSet, la masse des dividendes versés cette année au titre de l’exercice 2009 ne reculerait ainsi que de 4% à 35,2 milliards d’euros (voir graphique), alors que dans le même temps les bénéfices récurrents cumulés plongeraient de près de 29% à 60,5 milliards.

Il en résultera un taux de distribution (pay-out) de 58,3% en forte hausse par rapport celui de l’année précédente. En termes de dividende par action, la baisse annuelle équipondérée s’élève à 10% contre un repli de 15% l’année précédente. «Même si les publications portent les stigmates de la crise, les entreprises veulent éviter de donner un signal trop négatif au marché», commente Pierre Sabatier, stratégiste chez PrimeView. Un diagnostic partagé par Markit, qui prévoit pour sa part un recul de 3% des dividendes distribués.

Total, France Telecom, GDF-Suez et Sanofi-Aventis devraient à eux quatre être à l’origine de près de 45% du total des dividendes distribués. Seulement cinq entreprises (Alcatel-Lucent, Dexia, Peugeot, Renault et STMicroelectronics) devraient passer leur tour en ne distribuant aucun dividende. «Un certain nombre de conseils d’administration craignent une sanction boursière supplémentaire liée à une réduction des coupons versés aux actionnaires», commente Dionisio Luiz, analyste senior chez Markit. Factset anticipe pour l’année prochaine une reprise de la hausse des dividendes (+6%) versés au titre des résultats de l’année en cours.

A lire aussi