Les encours des OPCVM français ont accusé une chute de 17,7% sur 2008

le 13/01/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Ils atteignaient 758,36 milliards d’euros à fin décembre. La décollecte nette des actifs s’est établie à 7,68 milliards d’euros sur le dernier mois

L’univers de la gestion a été profondément ébranlé au cours de l’année 2008, comme en témoignent les derniers chiffres dévoilés par EuroPerformance - SIX Telekurs. En France, les OPCVM (organismes de placement collectif en valeurs mobilières) ont vu leurs encours passer de 921,83 milliards d’euros à fin 2007 à 758,36 milliards d’euros à fin 2008, soit une chute de 17,7%.

Alors que les fonds de trésorerie ont tiré leur épingle du jeu en enregistrant une hausse de leurs encours de 9,1 % à 397,37 milliards d’euros, les fonds alternatifs et actions ont été les mauvais élèves avec des reculs de respectivement 79,5% à 5,42 milliards d’euros et 43,2% à 137,79 milliards d’euros.

Les fonds diversifiés ont également fait partie des plus touchés avec un recul de leurs encours de 40,1% à 84,43 milliards d’euros. De manière moins marquée, les fonds obligataires et garantis ou à formule ont accusé des baisses de leurs actifs de l’ordre de 9,2% à 58,88 milliards d’euros et de 9,8% à 74,46 milliards d’euros.

En termes de décollecte nette, celle-ci s’est élevée à 7,68 milliards d’euros sur le seul mois de décembre. Les fonds de trésorerie ont été les plus affectés avec une décollecte de 5,21 milliards d’euros. Seuls les fonds actions ont enregistré une collecte positive, de 0,71 milliard d’euros. Les fonds obligataires et diversifiés ont subi une décollecte de respectivement 0,53 milliard d’euros et 0,9 milliard d’euros, là où celles des fonds alternatifs et garantis se sont élevées à 0,63 milliard et 1,11 milliard d’euros.

A lire aussi