Le dollar pourrait gagner du terrain face à l’euro vers la fin de l’année

le 15/06/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Eric Vergnaud, responsable économies OCDE au sein de la direction des études économiques de BNP Paribas

L'Agefi : Quel est le potentiel de baisse du dollar à court terme ? 

Eric Vergnaud : Les évolutions sur le marché des changes au cours des dernières semaines ont été largement guidées par la diminution de l’aversion pour le risque qui avait atteint un niveau extrême au cours des derniers mois. Les flux investisseurs qui s’étaient portés sur le dollar « valeur refuge » ont quitté le billet vert. Ils se sont portés sur les opérations de portage, les devises liées aux matières premières et les devises émergentes d’Asie et d’Amérique latine. Ces tendances pourraient se maintenir encore quelques mois. D’ici à la fin de l’été, la parité euro/dollar devrait toucher 1,45. 

Les perspectives d'une reprise économique en zone euro à partir de mi-2010 seulement risquent-elles de peser sur l'euro ?

En effet, il faut que la demande finale prenne le relais d’une éventuelle reconstitution des stocks pour que la reprise soit solide. Dans ces conditions, la zone euro est moins bien placée, et devrait redémarrer avec retard par rapport aux Etats-Unis. Les conditions sur le marché du travail vont continuer de se détériorer et l’ajustement de l’immobilier résidentiel n’en est qu’à son début. Les perspectives pour l’investissement sont moroses et les exportations dépendantes d’une reprise de la demande mondiale. En outre, les inquiétudes entourant les économies d’Europe centrale devraient peser sur la monnaie unique. Enfin, la Fed semble réticente à faire plus en matière de politique quantitative. Le dollar pourrait ainsi regagner du terrain face à l’euro vers la fin de l’année et un retour de l’euro/dollar vers 1,30 est envisageable au cours du premier trimestre 2010.

A lire aussi