La décollecte des hedge funds devrait s’accélérer au Etats-Unis

le 05/03/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Alors que l’Europe a été plus fortement touchée par les sorties au second semestre 2008, un rattrapage se fera outre-Atlantique en 2009

Le second semestre 2008 a été tristement mémorable pour l’industrie des hedge funds. «Nous pensons que les actifs du secteur ont chuté de 40% sur cette période, 20% étant liés à la performance et 20% aux sorties nettes», relève l’équipe de recherche de Morgan Stanley. Selon cette dernière, l’Europe a le plus souffert de décollectes, à hauteur de 25 à 30%, en raison d’une plus forte orientation vers les fonds de hedge funds et à des délais de préavis plus courts en termes de remboursement qu'outre-Atlantique. Comparativement, les Etats-Unis ont enregistré des sorties de l’ordre 15% à 20%, mais devraient opérer un rattrapage sur le premier trimestre 2009.

Alors que les actifs des hedge funds s’élevaient à 1.200 milliards de dollars à fin 2008 contre 1.870 milliards de dollars un an plus tôt, ils devraient reculer à 950 milliards de dollars à fin 2009, soit de 20%, selon le scénario de base de Morgan Stanley.

Parmi les principaux acteurs du secteur, Man Group, le plus important fonds coté, devrait voir ses actifs au sein de sa division alternative dédiée aux institutionnels (RMF) chuter de 70% par rapport à leur plus haut niveau, en raison notamment des risques liés à l’affaire Madoff, selon Morgan Stanley. Gottex, gestionnaire alternatif basé à Lausanne, devrait accuser des sorties nettes de 34% en 2009, compte tenu de la suppression des délais de remboursement sur les stratégies market neutral (positions à l’achat et à la vente dans un but d’immunisation par rapport aux mouvements directionnels des marchés boursiers, nldr). Parallèlement, les marges des banques privées devraient encore se réduire.

A lire aussi