La croissance du marché des ETF marque le pas en Europe

le 15/04/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les encours ont stagné au premier trimestre à 102 milliards d'euros en raison de la baisse boursière. Mais le secteur reste dynamique

Grand succès de l’année 2008, les fonds indiciels cotés (exchange-traded funds, ETF) ne sont pour autant insensibles à la crise. Leurs encours ont stagné en Europe au premier trimestre 2009, à 102,5 milliards d’euros, selon les dernières statistiques de Barclays Global Investors, le numéro un mondial du secteur. A l’exception du tout jeune marché asiatique des ETF, encore en croissance, l’heure est même au repli au niveau mondial : les encours s’affichent en baisse de 6 % sur le trimestre à 479 milliards d’euros, avec cependant un rebond sur mars lié au regain de forme des marchés actions.

Les ETF actions représentent 62 % du marché européen, ce qui explique ce palier. En dépit des turbulences financières, l’industrie reste dynamique. Le nombre de produits ne cesse de s’accroître, avec 672 ETF et 125 ETP (exchange-traded products) listés à fin mars en Europe. Les initiatives se multiplient aussi, comme le montre le récent lancement d’une plate-forme d’offre groupée par ETF Securities, ou des ambitions que l’on prête sur ce marché à Goldman Sachs et Morgan Stanley.

Mais le plus gros bouleversement du paysage de l’industrie viendra de la vente annoncée d’iShares au fonds CVC. La filiale de Barclays contrôle en effet 47 % du marché mondial en terme d’encours, devant State Street Global Advisors et Vanguard, tous deux centrés sur le marché américain. En Europe, elle est aussi le premier fournisseur d’ETF (38 %), devant Lyxor AM et la filiale de Deutsche Bank, db x-trackers, qui en contrôlent respectivement 22 % et 18 %. Le reste du marché européen, que se disputent une trentaine d’acteurs, demeure très fragmenté.

A lire aussi