La collecte des OPCVM français continue à se redresser

le 16/06/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Hors fonds alternatifs, elle atteint 10,7 milliards d'euros en mai. Pour le deuxième mois d'affilée, tous les types de fonds sont concernés

L'embellie se poursuit dans le domaine de la collecte des OPCVM de droit français. Si les fonds de trésorerie continuent en mai à enregistrer la plus forte collecte (6,7 milliards d’euros), les autres catégories ont également enregistré un afflux net d'argent cumulé de près de 4 milliards d'euros. Cette collecte positive de 10,7 milliards explique pour moitié la progression des encours, qui, hors fonds alternatifs, se sont gonflés de 21 milliards sur le mois à 832 milliards d’euros, selon les données d’EuroPerformance - SIX Telekurs. Soit une progression des encours de 2,6 % par rapport au mois d’avril et de 10,3 % depuis le début de l’année 2009.

Les fonds obligations ont ainsi vu leurs encours progresser de 1,6 % en rythme mensuel à 61 milliards d’euros portés par 800 millions d’euros de souscription en mai. Si les fonds obligations internationales ont subi une décollecte de 10 millions d’euros, les fonds euro et haut rendement ont enregistré des souscriptions respectives de 780 et 40 millions d’euros.

Les fonds actions ont été les grands bénéficiaires du rebond des marchés, avec 1,6 milliard d’euros de souscriptions mensuelles et une hausse mensuelle de 6,3 % des encours à 150 milliards d’euros. Même effets sur les fonds diversifiés. En revanche, les fonds garantis ou à formule affichent une baisse de leurs encours, de 2 % à 74 milliards d’euros. Ils ont enregistré une décollecte de 270 millions d’euros.

Par ailleurs, les fonds alternatifs ont également subi une décollecte, de l’ordre de 560 millions d’euros. Les encours, qui atteignent 8,8 milliards d’euros à fin mai, accusent un recul sur un mois de 6,2 % et de 25 % depuis le début de l’année.

A lire aussi