La collecte monétaire sauve la mise des OPCVM français en avril

le 14/05/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Europerformance souligne qu'elle a atteint 3,84 milliards d'euros sur une collecte totale de 4,86 milliards pour le marché de la gestion collective

En mars, l’évolution favorable des marchés actions avait permis au marché français des OPCVM d’afficher une progression de son encours, en dépit d’une lourde décollecte du compartiment des fonds monétaires (13,9 milliards d’euros). Le mois dernier, ce dernier a retrouvé la faveur des investisseurs et affiché une collecte positive de 3,84 milliards d’euros, portant son encours à 395,75 milliards d’euros. Soit près de 46% de l’univers scruté par Europerformance, hors fonds alternatifs.

En parallèle, les encours de l’ensemble des autres catégories ont subi des effets marchés défavorables. Les OPCVM actions et garantis ou à formule ont qui plus est concédé une collecte négative, ramenant leurs encours à respectivement 196,55 milliards (-1,28 milliard) et 69,69 milliards d’euros (-840 millions) à fin avril.

La collecte réalisée sur les fonds diversifiés s’établissant sur le mois écoulé à un niveau deux fois moindre que celui de l’effet marché négatif, seule la catégorie des fonds obligataires (outre les monétaires) est parvenue à afficher sur la période une hausse de ses encours sous gestion. Une progression certes modérée, à hauteur de 360 millions d’euros, portant l’encours de la catégorie à 77,02 milliards d’euros.

Dès lors, l’encours des OPCVM français a progressé de 1,31 milliard d’euros en avril, grâce à une collecte positive de 4,86 milliards, hors fonds alternatifs.

Ces derniers, pour lesquels les données sont disponibles avec un mois décalage, ont eux aussi bénéficié de marchés porteurs au mois de mars. Un soutien compensé toutefois par une collecte négative (30 millions d’euros), portant l’encours des fonds de l’univers d’Europerformance à 8,35 milliards d’euros, en repli de 0,7% sur les trois premiers mois de l’année.

A lire aussi