La collecte en Europe se déplace vers les fonds long terme

le 03/06/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’Efama souligne que les fonds monétaires ont subi des retraits de 38 milliards d’euros au premier trimestre 2010

Les statistiques publiées par l’Efama, l'association européenne des gestionnaires d'actifs, concernant la collecte des fonds coordonnés (Ucits) en Europe au premier trimestre 2010 mettent clairement en avant la défiance persistante envers les fonds monétaires.

Si l’ensemble des fonds coordonnés a bénéficié sur le trimestre écoulé d’un afflux net de capitaux de 49 milliards d’euros (à 84% à destination de fonds domiciliés au Luxembourg), les retraits se sont en effet élevés à quelque 38 milliards pour les fonds coordonnés monétaires. Dont 12,5 milliards rien qu’en France. Soit à l’échelle européenne le quatrième trimestre consécutif de collecte nette négative pour cette catégorie, les investisseurs anticipant le maintien pendant un certain temps encore de taux d’intérêt à court terme très faibles, selon l’association. La dernière collecte mensuelle nette positive des fonds monétaires remonte à août 2009.

Les fonds long terme en ont logiquement tiré profit, engrangeant une collecte de 87 milliards d’euros de janvier à mars dernier. L’Efama souligne qu’un tel niveau de collecte, particulièrement sensible sur les fonds obligataires, est inédit depuis le premier trimestre 2006. L’association prévient que l’intensité de cette euphorie pourrait bien cependant s’être atténuée sous le coup de l’«aggravation de la crise grecque» début mai.

Le marché de la gestion de fonds en Europe a dans ce contexte progressé de 5,8% au cours du premier trimestre 2010, à 7.445 milliards d’euros, l’actif des fonds coordonnés (au sein desquels l’actif des fonds actions a gagné 123 milliards d’euros) progressant de 5,9% à 5.610 milliards.

A lire aussi