Citigroup est sur le point de débloquer le marché américain des CLO

le 17/03/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La banque a été désignée pour placer un véhicule de 500 millions de dollars. La valorisation pourrait avoir lieu dès cette semaine

Gelé depuis un an, le marché primaire américain des titres adossés à des prêts à levier (collateralized loan obligation, CLO) est sur le point de rouvrir. Selon un rapport de prévente de S&P, Citigroup a été désigné pour arranger et placer COA Tempus, un CLO de 500 millions de dollars géré par le fonds FS COA Management. La transaction, dont la valorisation pourrait avoir lieu cette semaine selon les rumeurs, est un «cash-flow» CLO (basé sur les flux de liquidités des actifs sous-jacents, ndlr) de prêts seniors syndiqués d’émetteurs spéculatifs (B à B-). La date de clôture, selon l'agence, est fixée au 31 mars.

S&P précise avoir noté 378,5 millions de dollars de tranches à taux variable (Libor 3 mois plus spread). La tranche A-1 (AAA) s’élève à 327 millions (avec un spread de 190 pb), la tranche A-2 (AA) à 15 millions (spread de 225 pb), et la tranche A à 36,5 millions (spread de 250 pb). La tranche subordonnée de 102 millions n’est pas notée. La maturité du CLO est fixée à avril 2019.

En date du 11 mars, le gérant a acquis 220 millions de dette à haut rendement d’émetteurs des secteurs automobile, de la santé ou de l’énergie, en provenance d'un autre CLO lancé en janvier 2009 pour 320 millions et qui se refinance ainsi. Le solde de 280 millions sera acheté d’ici à septembre 2010.

La transaction est encourageante, car lancée par un expert du secteur. FS COA Management gère 1,425 milliard via quatre CLO. Le redressement en une année des prix de 62 à 95 dollars sur le pair des prêts à effet de levier (leveraged loans, ndlr) sous l’effet de la reprise du crédit et des fusions-acquisitions a favorisé cette transaction. D'ailleurs, selon JPMorgan, la fourchette de prix offre-demande sur les CLO revient peu à peu vers des niveaux d’avant la crise à 1-2 points, contre 1-1,5 point entre 2007 et mi 2008. Après la faillite de Lehman, elle évoluait à 5-10 points. Un rétrécissement vers les niveaux de 2005, à savoir 0,125 -0,25 points, nécessite un bon fonctionnement du primaire.

Sur le marché secondaire, les volumes de CLO sont estimés à 28 milliards depuis janvier 2009 (dont 15 à 20 milliards de véhicules ayant changé de gérant) et à 8 milliards sur 2010. Côté demande, la normalisation suit son cours. JPMorgan évalue à 66% la part des investisseurs institutionnels (gérants, fonds de pension, assureurs) dans l’activité «buy-side», contre 33% un an plus tôt.

A lire aussi