CAC 40 : le risque baissier n’est pas écarté

le 09/08/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le développement d’une nouvelle vague de baisse jusqu’à la région des 3.285 points reste un scénario fortement probable

Le CAC 40 n’a pas réussi à s’installer au-dessus de l’importante zone de résistance située à 3.770-3.780 points (1) la semaine dernière. Après avoir atteint 3.803 points au plus haut jeudi, il s’est replié jusqu’à 3.716 points vendredi, réduisant ainsi son gain hebdomadaire à 2,00 %. Ce faisant, l’indice parisien a révélé un facteur de risque baissier.

Il est, en effet, possible de tracer les bornes hautes de deux canaux haussiers et d’un canal baissier potentiels passant par le point de retournement à la baisse de jeudi dernier (voir le graphique ci-contre). Cela signifie que la reprise amorcée fin mai à 3.285 points pourrait être terminée –ou proche de la fin– et qu’il s’agissait, dans ce cas, d’une reprise technique. Bien que la prudence doive rester de mise car il ne s’agit que de canaux potentiels (2), le risque est donc grand que la reprise initiée à 3.285 points n’ait été qu’une phase de consolidation au sein de la correction majeure à la baisse engagée en avril à 4.090 points.

Le CAC 40 est, dans ce cas, appelé à revenir, au cours des prochains mois, dans la zone de support que forment le plus bas touché en mai à 3.285 points et le seuil des 3.275 points (deuxième retracement de Fibonacci de l’impulsion développée de 2.465 à 4.090 points). D’un point de vue «elliottiste», la vague de baisse à venir pourrait être la dernière phase de la correction majeure entamée à 4.090 points qui formerait ainsi un «A-B-C». Cela dit, quel que soit le schéma de cette correction, le niveau de pullback situé à 3.655 points (3) ainsi que les bornes basses des deux canaux haussiers, lesquelles passent cette semaine à 3.552 points (+44,1 points/semaine) et 3.362 points (+6,8 points/semaine), devraient être les principaux supports sur le chemin du retour à 3.275-3.285 points.

Cette région pourrait n’être qu’une étape puisqu’il s’agit d’un objectif minimum. Il n’est ainsi pas exclu que le CAC 40 baisse davantage pour atteindre la borne basse du canal baissier potentiel, qui passe cette semaine à 3.098 points (-17,2 points/semaine), ou le retracement de Fibonacci situé à 3.085 points (4), avant de réussir à se réorienter durablement à la hausse.

(1) 3e retracement de Fibonacci de la baisse de 4.090 à 3.285 points et résistance établie à la mi-mai.

(2) Le CAC 40 devra se maintenir en dessous des bornes hautes de ces canaux, cette semaine au moins, pour confirmer leur existence.

(3) Plus haut du 14 juillet dernier considéré désormais comme un support.

(4) 3e retracement de Fibonacci de l’impulsion développée de 2.465 à 4.090 points.

A lire aussi