CAC 40 : la reprise amorcée à 2.465 points est probablement technique

le 23/03/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La correction entamée à 6.170 points en 2007 risque de se poursuivre jusqu’à la région des 2.150 points

Le CAC 40 a clôturé en hausse de 3,16 % à 2.791 points la semaine dernière, prolongeant ainsi la reprise amorcée une semaine plus tôt à proximité du niveau clé des 2.400 points (plus bas de mars 2003). Cela étant, l’analyse technique inter-marchés fragilise notre scénario d’un plancher à 2.400 points et invite donc à la prudence.

Il faut en effet rappeler que l’Euro Stoxx 50, dont la configuration technique est très proche de celle du CAC 40, est passé, il y a deux semaines, sous le seuil des 1.848 points, l’équivalent des 2.400 points du CAC 40. Cela signifie que la tendance baissière que l’Euro Stoxx 50 a entamée en juin 2007 à 4.573 points est une composante de la correction engagée en mars 2000 à 5.522 points. La probabilité est donc forte que le mouvement baissier que le CAC 40 a entamé en juin 2007 à 6.168 points s’inscrive lui aussi dans la correction engagée à 6.945 points en septembre 2000. D’un point de vue «elliottiste», ce mouvement constituerait ainsi la dernière phase d’une correction en trois temps (cf. vagues A, B et C sur le graphique ci-contre).

Il est possible qu’une vague C baissière n’emmène pas les cours en dessous de l’extrême de la vague A, mais ce n’est pas le scénario qu’il faut privilégier a priori.

Par ailleurs, la reprise amorcée il y a deux semaines à 2.465 points ne constitue pas en soi un signal haussier, malgré son ampleur. L’indice a certes cassé des résistances importantes mais pas la résistance clé qu’est la borne haute du canal baissier au sein duquel il évolue depuis juin 2007 (1). Cette droite de résistance clé passe à 3.539 points cette semaine et perd 36,4 points chaque semaine.

Dans ce contexte, il faut considérer la reprise initiée à 2.465 points comme une phase de consolidation avant que le CAC 40 ne reprenne le chemin de la baisse. Outre la zone des 2.830-2.860 points (2) qui a été testée la semaine dernière, la région des 2.935-2.960 points et celle des 3.150 points sont les zones de résistance susceptibles de forcer l’indice à se réorienter à la baisse pour un retour dans la région des 2.400-2.465 points.

La très probable cassure de cette zone de support, élargie au niveau de pullback situé à 2.360 points, devrait libérer un potentiel de baisse jusqu’à la borne basse du «macro canal baissier potentiel» à l’intérieur duquel le CAC 40 évolue depuis l’inscription de son plus haut historique à 6.945 points. La région des 2.250 points (3) devrait alors être le premier palier important sur le chemin de cette droite de support potentielle qui passe ce mois-ci à 2.161 points dans une échelle logarithmique et baisse de 3,2 points chaque mois.

(1) Canal non tracé sur le graphique ci-dessus mais sur un graphique en données hebdomadaires avec une échelle linéaire.

(2) Gap ouvert à la baisse le 20 février dernier.

(3) Gap haussier ouvert en décembre 1996 sur lequel le CAC 40 a rebondi en janvier 1997.

A lire aussi