Le CAC 40 repart à l’assaut des 3.880-3.935 points

le 12/10/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le probable franchissement de cette zone de résistance devrait ouvrir la voie à une hausse jusqu’à 4.315 points pour la fin 2009

Après deux semaines de baisse qui l’ont conduit jusqu'à la zone de support que forme le gap ouvert le 7 septembre dernier à 3.603-3.622 points (1), le CAC 40 a retrouvé le chemin de la hausse la semaine dernière. D’un vendredi à l’autre, il a ainsi progressé de 4,10 % à 3.800 points.

Le franchissement de la zone de résistance située à 3.705-3.720 points (2) suggère que la consolidation baissière amorcée à 3.857 points il y a trois semaines est terminée. Dans ce cas, le CAC 40 devrait tester à nouveau la région des 3.880-3.935 points à plus ou moins brève échéance.

Cette zone, dont la borne basse a été effleurée et donc atteinte d’un point de vue «chartiste» le mois dernier (L’Agefi du 28 septembre), correspond essentiellement au premier retracement de Fibonacci de la baisse développée de 6.168 à 2.465 points à l’intérieur du «canal baissier de moyen terme» tracé sur le graphique ci-contre. A ce titre, elle représentait l’objectif minimum à atteindre au second semestre 2009 suite à la sortie, fin mai, du canal baissier (L’Agefi du 8 juin).

Il s’agit d’un objectif minimum dans la mesure où le signal de retournement à la hausse qu’a constitué la sortie du «canal baissier de moyen terme» autorise à penser que l’indice parisien a peut-être entamé une hausse de long terme à 2.465 points en mars. En termes «elliottistes», il s’agirait d’une impulsion – mouvement développé en cinq phases – amorcée au terme d’une correction majeure en trois temps (A, B et C) qui avait été engagée à 6.945 points en septembre 2000. Le développement de cette impulsion sur plusieurs années ramènerait l’indice à 6.168 points puis à 6.945 points, les points de départ respectifs des vagues de baisse C et A.

Par ailleurs, en l’absence de signal de retournement à la baisse, la poursuite de la tendance haussière que l’indice parisien développe depuis mars est le scénario qui doit être privilégié.

Dans ce contexte, la probabilité est forte que le CAC 40 casse la zone de résistance établie à 3.880-3.935 points. Le retracement de Fibonacci situé à 4.315 points (3) sera alors le prochain objectif – à l’horizon fin 2009 – avec des paliers à 4.110 et 4.230 points.

(1) Un gap est une plage de cours à l’intérieur de laquelle aucune transaction n’a eu lieu. Ce gap n’est visible que sur un graphe en données quotidiennes.

(2) Plus bas du 28 septembre considéré comme une résistance après sa cassure le 2 octobre et gap ouvert à la baisse le 2 octobre.

(3) 2ème retracement de Fibonacci de la baisse développée de 6.168 à 2.465 points.

A lire aussi