CAC 40: le reflux de la zone des 3.880-3.935 points n’est pas un signal baissier

le 26/10/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Il ne pourrait s’agir que d’une consolidation avant une nouvelle vague de hausse vers les 4.315 points

Le CAC 40 a clôturé en baisse de 0.51 % à 3.808 points la semaine dernière. Il s’est replié après avoir atteint la région des 3.880-3.935 points (1) qui représentait l’objectif pour le second semestre 2009 depuis la sortie, fin mai, du «canal baissier de moyen terme» tracé sur le graphique ci-contre (L’Aggefi du 8 juin).

Cela ne signifie pas pour autant que la reprise amorcée en mars à 2.465 points est terminée. Aucun support important n’a été cassé la semaine dernière. Aucune configuration «chartiste» baissière n’a été développée ni par l’indice ni par les indicateurs numériques tels que le RSI-13 semaines (2) représenté au bas du graphique ci-contre. En l’absence de signal de retournement à la baisse, le repli amorcé la semaine dernière à 3.915 points doit être vu comme un mouvement visant à consolider la vague de hausse initiée à 2.955 points à la mi-juillet, ou le «rally» déclenché au début du mois à quelques points du gap ouvert à la hausse le 7 septembre à 3.600-3.620 points. La zone de support établie à 3.435-3.475 points (3), voire celle des 3.675-3.680 points (4), devrait, dans ce cas, contenir ce repli technique et forcer le CAC 40 à se réorienter à la hausse.

Le franchissement de l’objectif minimum que représente la zone des 3.880-3.935 points, après une phase de consolidation de quelques semaines, reste un scénario fortement probable en raison du signal de retournement à la hausse qu’a constitué la sortie du «canal baissier de moyen terme». En effet, le CAC 40 s’est peut-être engagé, à partir des 2.465 points touchés en mars, dans une reprise de plusieurs années. En termes «elliottistes», il s’agirait d’une impulsion – mouvement comportant cinq phases – entamée au terme d’une correction en trois temps (A, B et C) initiée à 6.945 points en septembre 2000. L’indice parisien est, dans ce cas, appelé à franchir la région des 3.880-3.935 points et développer cette impulsion en direction des points de départ des vagues C et A qui se trouvent respectivement à 6.168 et 6.945 points. Le retracement de Fibonacci situé à 4.315 points (5) devrait alors être le prochain objectif intermédiaire – à atteindre à la fin de l’année – avec des paliers à 4.110 et 4.230 points.

(1) 1er retracement de Fibonacci de la baisse développée de 6.168 à 2.465 points et gap ouvert à la baisse en octobre 2008.

(2) Relative Strength Index, indicateur de puissance d’un mouvement.

(3) 2ème retracement de Fibonacci de la hausse de 2.958 à 3.915 points et gap ouvert à la hausse le 20 août.

(4) Petit gap ouvert à la hausse le 6 octobre.

(5) 2ème retracement de la baisse développée de 6.168 à 2.465 points.

A lire aussi