CAC 40: le recul amorcé à 3.425 points est très probablement technique

le 19/01/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le plancher à 2.840 points ou le support à 2.955 points devrait forcer l’indice à repartir à la hausse

La baisse initiée il y a deux semaines à 3.426 points s’est accélérée et le CAC 40 a perdu 8,57 % à 3.017 points la semaine dernière. Malgré la vigueur de ce mouvement baissier, la probabilité qu’il s’agisse d’une reprise de la correction majeure engagée en juin 2007 à 6.168 points est faible. Ce recul vise vraisemblablement à consolider la reprise que le CAC 40 a entamée en novembre dernier à 2.838 points car il s’inscrit dans une configuration technique rendue haussière par le changement de tendance des indicateurs numériques.

Il faut en effet noter que le RSI-13 semaines (1) du CAC 40, comme le laissait penser l’évolution de celui de l’Euro Stoxx 50 (L'Agefi du 22 décembre 2008), est sorti fin décembre par le haut du canal baissier à l’intérieur duquel il évoluait depuis la fin du mois de mai 2007 (voir le bas du graphique ci-contre).

Or, ce signal haussier au niveau du RSI-13 semaines plaide en faveur du prolongement de la reprise que l’indice a débutée à 2.838 points au moins jusqu’à la borne haute du «canal baissier de moyen terme» qui passe à 3.867 points cette semaine et décroît de 36,4 points chaque semaine.

Par ailleurs, sachant que la correction engagée à 6.168 points est décomposable en trois vagues (A, B et C sur le graphique ci-contre) et donc qu’il est possible qu’elle soit terminée selon les principes «elliottistes», la reprise initiée à 2.838 points et son prolongement attendu peuvent être considérés comme la première étape d’un processus de retournement durable à la hausse. Ce retournement devra toutefois être confirmé par le franchissement de la borne supérieure du canal baissier au sein duquel l’indice évolue depuis juin 2007.

Dans ce contexte haussier, au moins jusqu’à ce que le haut de ce canal soit atteint, le recul amorcé à 3.426 points, même s’il est prononcé, doit être interprété comme une des phases de consolidation que tout mouvement de hausse est susceptible d’enregistrer.

La région des 2.838 points, ou le support situé à 2.955 points qui a été effleuré la semaine dernière, devrait ainsi constituer un plancher et forcer l’indice de référence de la Bourse de Paris à se réorienter à la hausse.

La zone de résistance établie à 3.426-3.490 points (2) et peut être la région des 3.690 points, si le CAC 40 ne descend pas jusqu’à 2.838 points avant de se réorienter à la hausse, devraient être les principales résistances que l’indice devra casser avant d’atteindre la borne haute du «canal baissier de moyen terme».

(1) Relative Strength Index: indicateur de puissance d’un mouvement, calculé sur les cours de clôture et évoluant entre 0 et 100.

 

(2) Plus haut touché le 6 janvier 2009 et gap («trou de cotation») ouvert à la baisse le 11 novembre dernier.

 

A lire aussi