CAC 40: le rebond sur les 3.550 points est encore fragile

le 09/11/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Un repli vers les 3.400 points avant une tentative de franchissement de la zone des 3.880-3.935 points n’est pas exclu

Après deux semaines de baisse, le CAC 40 s’est repris la semaine dernière. D’un vendredi à l’autre, il a clôturé en hausse de 2,76 % à 3.707 points, après avoir rebondi lundi sur les 3.550 points, correspondant au premier retracement de Fibonacci de la vague de hausse développée au cours des quatre derniers mois de 2.955-2.960 points jusqu’à l’objectif des 3.880-3.935 points (1).

Malgré la particularité de ce niveau de rebond et l’ampleur de la reprise (la moitié du terrain perdu au cours des deux semaines précédentes), il faut se montrer prudent et ne pas conclure prématurément à la fin de la phase de baisse engagée dans la zone des 3.880-3.935 points. Cette phase de baisse n’est, en effet, peut-être pas terminée, bien que la configuration technique actuelle porte à croire qu’il s’agit d’une consolidation et non de l’amorce d’une tendance baissière durable. Tant que la résistance située à 3.775-3.795 points (2) n’aura pas été franchie, le risque sera élevé que l’indice redescende à 3.550 points, voire casse ce support, de manière à ce que le mouvement initié dans la région des 3.880-3.935 points suive le schéma d’une consolidation classique, à savoir un mouvement en trois temps.

Cela étant, le potentiel de baisse supplémentaire paraît limité. La borne basse du «canal haussier de court terme» (voir le graphique ci-contre), laquelle passe cette semaine à 3.383 points (+ 26.2 points/semaine), voire la zone de support établie à 3.435-3.475 points (3), devrait en effet contenir tout mouvement sous les 3.550 points et forcer le CAC 40 à reprendre le chemin des 3.880-3.935 points.

En l’absence de signal de retournement à la baisse et compte tenu de la probabilité que la hausse amorcée en mars à 2.465 points soit une reprise durable (impulsion entamée au terme de la correction en «A-B-C» engagée à 6.945 points en septembre 2000, en termes «elliottistes»), le franchissement de l’objectif minimum qu’est la région des 3.880-3.935 points reste le scénario le plus probable. Le retracement de Fibonacci situé à 4.315 points (4) sera alors le prochain objectif. Outre la borne haute du «canal haussier de court terme» qui passe à 4.065 points cette semaine, les niveaux de résistance à 4.110 et 4.230 points devraient être les principaux paliers sur la voie de ce nouvel objectif qui devrait être atteint fin 2009/début 2010.

(1) 1er retracement de Fibonacci de la baisse développée de 6.168 à 2.465 points et gap ouvert à la baisse en octobre 2008, L’AGEFI du 8 juin.

(2) 3ème retracement de Fibonacci de la baisse de 3.914 à 3.550 points et ex-support considéré désormais comme une résistance.

(3) 2ème retracement de Fibonacci de la hausse de 2.958 à 3.914 points et borne haute du gap ouvert à la hausse le 20 août.

(4) 2ème retracement de la baisse développée de 6.168 à 2.465 points.

A lire aussi