Le CAC 40 marque une pause avant de tenter de franchir les 3.880-3.935 points

le 21/12/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La région des 4.315 points sera alors le prochain objectif de la reprise amorcée en mars à 2.465 points

Le CAC 40 n’a cassé aucun niveau important la semaine dernière. D’un vendredi à l’autre, il a clôturé pratiquement inchangé à 3.794 points (-0,24%), se stabilisant ainsi sous l’objectif des 3.880-3.935 points (1), qui a déjà été testé à la mi-octobre.

Il n’est pas exclu que cette stabilisation cède la place à un mouvement baissier. Cela dit, seule une cassure de la zone de support établie à 3.540-3.610 points (2), doublée d’une sortie du RSI-13 semaines (3) du canal haussier au sein duquel il évolue depuis plus d’un an, constituerait un signal baissier important. En l’absence de signal baissier, il n’y a pas de remise en cause de la tendance haussière que le CAC 40 développe depuis le retournement opéré en mars à 2.465 points ; et ce bien que l’objectif des 3.880-3.935 points ait été atteint.

Dans ces conditions, on considère que le CAC 40 consolide vraisemblablement le rebond effectué fin novembre sur le support que forme le gap ouvert quelques semaines plus tôt à 3.608-3.612 points exactement, avant de reprendre le chemin de la hausse et de s’attaquer de nouveau à la région des 3.880-3.935 points.

Le probable franchissement de cette zone de résistance devrait libérer un potentiel de hausse supplémentaire substantiel. Le mouvement amorcé à 2.465 points - qui d’un point de vue «elliottiste» pourrait être une impulsion de long terme entamée au terme d’une correction en «A-B-C» initiée à 6.945 points en septembre 2000 (L’AGEFI du 8 juin) - devrait, en effet, se prolonger jusqu’à 4.315 points (deuxième retracement de Fibonacci de la baisse développée de 6.168 à 2.465 points).

La résistance établie à 4.230 points et peut-être la borne haute du «canal haussier de court terme», qui passe à 4.221 points cette semaine (+26,2 points/semaine), devraient être les principaux paliers sur la voie des 4.315 points. Ce retracement, qui ne serait qu’un objectif intermédiaire dans le scénario d’une impulsion de long terme, devrait être atteint au début de l’année 2010 plutôt qu’à la fin de cette année, compte tenu de la longueur de la phase de consolidation sous les 3.880-3.935 points.

(1) 1er retracement de Fibonacci de la baisse de 6.168 à 2.465 points et gap ouvert en octobre 2008. Objectif pour le second semestre 2009 donné lors de la sortie du «canal baissier de moyen terme», L’AGEFI du 8 juin.

(2) Borne basse du «canal haussier de court terme», 1er retracement de Fibonacci de la hausse de 2.955 à 3.915 points et niveaux de rebond de début et fin novembre.

(3) Relative Strength Index, indicateur de puissance d’un mouvement.

A lire aussi