CAC 40: la hausse de ces dernières semaines reste fragile

le 27/09/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Il faudrait un signal pour que la configuration technique à moyen terme passe haussière

Le CAC 40 a évolué de façon contrastée la semaine dernière mais a tout de même réussi à progresser, d’un vendredi à l’autre, de 1,62 % à 3.782 points, prolongeant ainsi le mouvement amorcé fin août à 3.415 points.

Le scénario le plus probable à court terme est que l’indice parisien repasse au-dessus du seuil des 3.805 points, qu’il a ébréché la semaine dernière, et teste ensuite la résistance clé que constitue la borne haute du «canal haussier de court terme» qui passe à 3.857 points cette semaine (+ 6,8 points/semaine).

La configuration technique à moyen terme, qui est passée de baissière à neutre depuis l’apparition d’une «droite de support de long terme» haussière et la sortie du CAC 40 du «canal baissier de moyen terme» (L’Agefi du 13 septembre), pourrait ainsi évoluer à plus ou moins brève échéance. Il ne s’agit que d’une éventualité et non d’une certitude car il y a une asymétrie dans les implications de l’issue du test de la borne haute du «canal haussier de court terme».

La sortie par le haut de ce canal signifierait que la consolidation de l’impulsion (1) développée de 2.465 à 4.090 points s’est vraisemblablement achevée fin mai à 3.285 points. Le CAC 40 se serait alors engagé dans une nouvelle impulsion appelée à franchir la zone de résistance établie à 4.090 points. Le seuil des 4.315 points (2) et la région des 4.550-4.560 points (3) devraient constituer, dans ce cas, les prochains objectifs de cette impulsion.

Un repli du CAC 40 après le test de la borne haute du «canal haussier de court terme» ne serait, en revanche, pas suffisant pour conclure à un retour à la correction majeure à la baisse enclenchée à 4.090 points. Il ne pourrait s’agir que d’une consolidation du mouvement haussier initié à 3.415 points avant que l’indice ne s’essaie à nouveau à la hausse.

L’incertitude qui pèse sur la nature de la reprise entamée à 3.285 points (nouvelle impulsion ou pause dans une correction baissière) ne serait donc pas levée. Il faudrait, en cas de repli, que le CAC 40 casse la «droite de support de long terme» et la borne basse du «canal haussier de court terme», qui passent respectivement à 3.477 points (+ 12,5 points/semaine) et 3.409 points (+ 6,8 points/semaine) cette semaine, pour qu’un retour dans la région des 3.275-3.285 points soit à nouveau envisageable.

(1) Tendance structurée en cinq vagues selon la théorie des vagues d’Elliott.

(2) 2ème retracement de Fibonacci de la baisse de 6.170 points, plus haut de mai 2007, à 2.465 points.

(3) Zone de résistance établie en août et septembre 2008.

 

A lire aussi