Le CAC 40 dispose d’un potentiel de baisse jusqu’à 3.400-3.470 points

le 08/02/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La zone de support à 3.535 points pourrait toutefois le forcer à marquer une pause dans sa consolidation des gains de 2009

Orienté à la baisse pour la quatrième semaine d’affilée, le CAC 40 a perdu 4,70 % à 3.564 points la semaine dernière. Comme le faisait craindre le signal baissier enregistré par le RSI-13 semaines (1) il y a trois semaines (L’Agefi du 25 janvier), l’indice parisien est, à son tour, sorti par le bas du canal haussier au sein duquel il évoluait depuis près d’un an (voir «canal haussier de court terme» sur le graphique ci-contre).

Ce signal baissier supplémentaire confirme que la phase de hausse engagée en mars 2009 à 2.465 points s’est achevée après un mouvement plus court que prévu au-dessus de l’objectif initial des 3.880-3.935 points (1er retracement de Fibonacci de la baisse de 6.168 à 2.465 points et gap baissier ouvert en octobre 2008, L’Agefi du 8 juin 2009).

Cela ne signifie pas pour autant que le CAC 40 s’est durablement retourné à la baisse. Malgré l’ampleur des pertes enregistrées au cours de ces quatre dernières semaines (près de 12 %), l’analyse «elliottiste» de l’évolution de l’indice, depuis mars 2009 en particulier, laisse penser que la baisse amorcée mi-janvier à 4.088 points exactement vise à consolider la reprise engagée à 2.465 points. Sachant, en effet, que les cours alternent les phases d’impulsion et de consolidation au sein des cycles d’Elliott et que la reprise développée de 2.465 à 4.088 points a le profil en cinq vagues d’une impulsion, mineure en l’occurrence, la baisse initiée à 4.088 points pourrait n’être qu’une phase de consolidation mineure. La région des 3.400-3.470 points, correspondant au premier retracement de Fibonacci de l’impulsion supposée, au plus haut de juin dernier considéré désormais comme un support et à un gap (2), constitue, dans ce cas, l’objectif de fin que nous privilégions pour cette consolidation baissière.

Le mouvement baissier amorcé à 4.088 points n’est donc a priori pas terminé. Cela étant, la zone de support située à 3.535-3.550 points (niveaux de rebond de septembre et novembre 2009), qui a été approchée vendredi dernier, pourrait forcer le CAC 40 à marquer une pause. Il pourrait ainsi remonter jusqu’à la zone de résistance établie à 3.675-3.685 points (3) voire jusqu’à la borne basse du «canal haussier de court terme», considérée désormais comme une droite de résistance qui passe à 3.724 points cette semaine et progresse de 26,2 points chaque semaine, avant de reprendre le chemin de l’objectif des 3.400-3.470 points.

(1) Relative Strength Index, indicateur de puissance d’un mouvement évoluant entre 0 et 100.

(2) Gap ouvert à la hausse le 20 août dernier.

(3) Gap ouvert vendredi dernier et plus bas du 28 janvier considéré désormais comme une résistance.

A lire aussi