CAC 40 : la correction baissière n’est vraisemblablement pas terminée

le 17/05/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le double top réalisé à 4.090 points fait courir le risque d’une baisse jusqu’à 3.000 points

Malgré la baisse de 4,59 % enregistrée vendredi dernier, le CAC 40 a réussi à progresser de 4,92 % à 3.560 points sur la semaine. Il s’est repris après quatre semaines consécutives de baisse, marquées par une accélération ayant entraîné un passage sous la zone des 3.465-3.545 points. Cette région représentait l’objectif standard de la correction engagée au terme de l’impulsion (1) développée de 2.465 à 4.090 points de mars 2009 au mois dernier (L’AGEFI du 3 mai).

La reprise entamée le vendredi 7 mai ne signifie pas que la phase de correction initiée à 4.090 points est terminée.

Le niveau des 3.350 points sur lequel le CAC 40 a rebondi ne correspond pas à priori à un support important ou à un des objectifs théoriques de la correction baissière qui a débuté le mois dernier.

Par ailleurs, ni l’indice ni les indicateurs numériques tels que le Relative Strength Index calculé sur 13 semaines et représenté au bas du graphique ci-contre n’ont franchi de résistances importantes la semaine dernière.

Enfin, bien que le scénario d’une correction rapide – au regard de la durée de l’impulsion qui l’a précédée – et sans pause ne puisse être écarté, il n’est pas le plus probable. Le scénario d’une correction en trois temps classique, qui doit être privilégié à priori, appelle à un retour du CAC 40, à plus ou moins brève échéance, dans la région des 3.350 points. Il s’agit d’un objectif minimum en raison du risque baissier que fait peser le double top dessiné à 4.090 points et validé par la cassure, il y a deux semaines, de la zone de support établie à 3.465-3.545 points. Même s’il a réussi à repasser au-dessus de cette zone la semaine dernière, le CAC 40 dispose d’un potentiel de baisse jusqu’à la région des 2.955-3.005 points – bas de la vague 2 de l’impulsion et objectif du double top – avec des paliers à 3.275 points et 3.085-3.100 points (2).

Dans ce contexte, la reprise amorcée à 3.350 points doit être considérée comme un mouvement visant à consolider la baisse de plus de 16 % que le CAC 40 a enregistrée au cours de ces dernières semaines et non comme un retour à la dynamique haussière enclenchée en mars 2009. Au cas où cette phase de consolidation haussière ne serait pas terminée, malgré la baisse prononcée de vendredi dernier, la zone de résistance située à 3.860-3.910 points (3) – ou à l’extrême la région des 4.090 points – devrait forcer le CAC 40 à reprendre le chemin de la baisse.

(1) Tendance développée en cinq vagues selon la théorie des Vagues d’Elliott.

(2) 2ème et 3ème retracements de Fibonacci de la hausse de 2.465 à 4.090 points et petit gap ouvert à la hausse le 15 juillet 2009.

(3) Niveaux de résistance intra-day.

A lire aussi