Le CAC 40 a franchi la zone de résistance des 3.880-3.935 points

le 11/01/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La région des 4.315 points est le prochain objectif de la hausse amorcée à 2.465 points en mars dernier

Le CAC 40 a progressé de 2.76 % à 4.045 points la semaine dernière. La première semaine de l’année 2010 aura donc été marquée par la cassure nette, après une pause de deux mois, de la résistance et de l’objectif que constituait la région des 3.880-3.935 points (1).

Le franchissement de cette zone appelle une extension de la reprise entamée à 2.465 points en mars 2009 jusqu’à la région des 4.315 points (deuxième retracement de Fibonacci de la baisse de 6.168 à 2.465 points), voire jusqu’à la borne haute du «canal haussier de court terme» qui passe à 4.300 points cette semaine et progresse de 26.2 points chaque semaine (voir le graphique ci-contre).

Les niveaux de résistance situés à 4.110 et 4.230 points seront probablement les principaux paliers sur la voie de l’objectif minimal des 4.315 points qui devrait être atteint dans les semaines à venir. Entre-temps, la zone de support établie à 3.910-3.930 points (2) devrait contenir tout repli technique.

Le retracement de Fibonacci situé à 4.315 points ou la borne haute du «canal haussier de court terme» est susceptible de forcer le CAC 40 à entamer un mouvement baissier plus prononcé que celui auquel on pourrait assister à partir des paliers à 4.110 et 4.230 points. L’analyse «elliottiste» de la configuration de l’indice phare de la Bourse de Paris sur plusieurs années autorise à penser qu’il ne pourrait alors s’agir que d’une correction et non d’un retournement durable à la baisse.

La reprise initiée à 2.465 points pourrait en effet constituer la première phase d’une impulsion de long terme – tendance développée en cinq phases – appelée à retracer intégralement la correction baissière engagée à 6.945 points en septembre 2000 et structurée en trois temps: A, B et C. Le repli qui pourrait débuter à partir de la région des 4.315 points ou du haut du «canal haussier de court terme» viserait dans ce cas à consolider tout ou partie de la hausse amorcée à 2.465 points avant que le CAC 40 ne reprenne le chemin de la hausse.

(1) Premier retracement de Fibonacci de la baisse de 6.168 à 2.465 points et gap baissier ouvert en octobre 2008. Objectif pour le second semestre 2009 donné lors de la sortie du «canal baissier de moyen terme», L’Agefi du 8 juin 2009.

(2) Plus haut inscrit en octobre 2009 considéré désormais comme un support et petit gap ouvert à la hausse le 28 décembre dernier.

A lire aussi