CAAM s’affirme en leader de la gestion d’actifs en France

le 17/11/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La filiale du Crédit Agricole et BNP Paribas creusent l'écart avec leurs concurrents bancaires sur les neuf premiers mois de l'année

Avant même d’intégrer les activités apportées par la Société Générale, Crédit Agricole Asset Management (CAAM) confirme sa place de numéro un des filiales de gestion d’actifs des banques françaises – le leader, tous secteurs confondus, restant Axa. Tel est le fait marquant des résultats publiés au 30 septembre par l’ensemble des établissements bancaires, dont les performances continuent à diverger.

Au rang des gagnants de la crise, donc, figurent le Crédit Agricole et BNP Paribas. CAAM devance désormais Natixis AM par les encours, grâce, entre autres, à une collecte positive de 6,2 milliards au troisième trimestre. La société héritera de 172 milliards supplémentaires grâce à SGAM, dans le cadre de la création d’Amundi, prévue le 1er janvier 2010. La filiale du Crédit Agricole affiche également le niveau de résultats le plus élevé parmi ses pairs. Elle le doit à un coefficient d’exploitation inférieur à 50%, fruit d’une restructuration entamée assez tôt dans le cycle de la crise qui a touché le secteur de la gestion.

BNP Paribas IP affiche également sur l’année et le troisième trimestre une collecte positive, ainsi que des encours en progression sur un an. A l’opposé du spectre, SGAM multiplie les déconvenues, continuant à enregistrer des sorties de capitaux. Entre les deux, Natixis AM reste une belle affaire pour sa maison mère, même si la désaffection pour la gestion monétaire l’a entraîné en décollecte au troisième trimestre. La société de gestion dispose en outre de la taille critique sur ces métiers, ce qui n’est pas forcément le cas de la banque franco-belge Dexia. D’où les rumeurs jamais confirmées d’un possible partenariat impliquant Dexia AM, sur le modèle CAAM-SGAM.

A lire aussi