Les bénéfices vont fortement rebondir dans les douze prochains mois

le 07/12/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Bruno Vanier, directeur de la gestion actions chez Edmond de Rothschild AM

L’Agefi : Pourquoi êtes-vous optimiste sur les marchés actions à horizon un an ?

Bruno Vanier : Nous estimons que la reprise économique sur 2010 sera plus forte que prévu, que le niveau de méfiance est encore très élevé, et que la situation de l’emploi devrait s’améliorer en 2010. Par ailleurs, nous n’avons pas besoin d’une forte reprise de la consommation américaine pour emmener les marchés plus haut. D’autres moteurs comme l’investissement des entreprises et la consommation émergente devraient largement y contribuer en 2010. Les entreprises sont en général dans une situation financière extrêmement favorable: marges élevées, forte génération de cash-flows, peu de dette. Leur valorisation reste peu élevée et les bénéfices vont fortement rebondir dans les douze prochains mois. Les analystes continuent de réviser leurs prévisions à la hausse. Enfin, les investisseurs institutionnels sont encore sous-investis dans les actions.

Craignez-vous des révisions à la baisse des bénéfices des entreprises européennes ?

Les bénéfices européens sont désormais révisés à la hausse depuis l’été dernier. Les analystes financiers ont été surpris par la capacité des entreprises à réduire leurs coûts, notamment en matière de flexibilité des charges salariales, et à maintenir leurs prix de vente. En outre, le discours très prudent, voire pessimiste, des chefs d’entreprise a masqué quelques améliorations en termes d’activité, difficiles à exprimer en période de restructuration. Ces phénomènes sont largement imputables aux politiques de soutien (indemnisation du chômage partiel) et à la reconstitution des stocks. Toutefois, cette tendance ne devrait pas être remise en cause dans la mesure où les entreprises vont continuer à privilégier la rentabilité.

A lire aussi