Beaucoup d’investisseurs vont se repositionner sur les actions

le 21/09/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Yves Maillot, directeur des investissements et de la gestion actions chez Robeco Gestions

L’Agefi : Depuis la rentrée vous êtes revenu en force sur les actions. Ne craignez-vous pas que le potentiel de rebond de cette classe d’actifs soit désormais limité ?

Yves Maillot : Il est vrai qu’après une reprise boursière aussi vigoureuse les valorisations sont revenues à des moyennes historiques (PE de 14 en Europe et de 16 aux Etats-Unis), laissant peu de potentiel tandis que le consensus anticipe des profits 2010 en croissance d’au moins +20 %. Ce résultat est loin d’être acquis si le scénario de reprise de la conjoncture est contrarié. Je pense pourtant que la tendance à court terme est favorable parce que les flux de capitaux portés par la chute des taux d’intérêt sont inévitablement canalisés sur les actifs longs (actions en priorité). De plus, beaucoup d’investisseurs vont devoir se repositionner car la crise financière les avait entraînés vers une très faible exposition au risque. 

Parmi vos actifs alternatifs, conservez-vous une place importante aux matières premières avec la flambée actuelle des cours des métaux précieux ?

Oui nous la conservons et l’avons même renforcée. Pour autant, ce choix est surtout tactique et n'induit pas de diversification en ce moment, car les flux qui proviennent des placements court terme se reportent à la fois sur les marchés actions, mais aussi sur les matières premières. Au sein des métaux précieux, le cours de l’or est spécialement bien orienté en raison de taux d’intérêt réels négatifs, d’achats réguliers de la Chine, de la baisse du dollar, et d’un caractère protecteur en cas de nouvelle crise de confiance ou de craintes d’inflation.

A lire aussi