« Les actions européennes offrent un potentiel de rattrapage important »

le 11/10/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

David Kalfon, directeur des investissements d'EFG AM

L’Agefi : Vos objectifs sur les marchés actions restent inchangés. Pourquoi ce statu quo ?

David Kalfon : La situation n’a pas tellement évolué ces derniers mois. Du point de vue de l’analyse technique, les indices actions évoluent toujours sous une résistance majeure qui se situe dans la zone des 3.800 points pour le CAC 40, 2.830 points pour l’Euro Stoxx 50. Si on regarde les fondamentaux de l’économie, les signes de ralentissement que l’on a eus cet été sont compensés par les promesses de la Fed de se lancer dans une nouvelle opération d’assouplissement monétaire. Les informations émanant des entreprises restent bonnes et on attend pour le troisième trimestre des résultats en progression de plus de 20%. Les nombreuses annonces d’OPA confirment que les valorisations des marchés actions sont intéressantes. Entre des taux d’intérêt qui restent très bas et des obligations qui ont eu des performances impressionnantes, on peut penser que les investisseurs vont être poussés vers les actions et encourager une sortie par le haut de cette zone de congestion dans laquelle nous sommes coincés depuis plusieurs mois.

Quelle zone géographique privilégiez-vous ?

Nous pensons que les actions européennes offrent un potentiel de rattrapage important. Après avoir frôlé la catastrophe, les Etats ont annoncé des plans d’assainissement des finances publiques qui sont crédibles. Cela devrait se traduire par une baisse de la prime de risque sur les indices européens. Les actions émergentes offrent toujours des perspectives intéressantes mais l’engouement des investisseurs sur cette classe d’actif nous incite à la modération.

A lire aussi