Les actifs américains à long terme intéressent toujours les investisseurs étrangers

le 19/10/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Ces derniers ont continué d’acquérir des Treasuries mais à un rythme moins soutenu. Ils achètent aussi des actions au détriment du crédit

Les investisseurs étrangers se positionnent toujours sur les actifs américains à long terme. Alors que l’économie américaine montre des signes de reprise mais reste fragile, ils ont acquis pour 28,6 milliards de dollars de titres longs au mois d’août d’après le Trésor américain. Un montant proche des 30 milliards anticipés par les économistes, et presque deux fois plus élevé que celui enregistré en juillet.

Pour le troisième mois d'affilée, les investisseurs étrangers ont augmenté leurs détentions de bons du Trésor américain. Le rythme de l’accumulation a toutefois ralenti dans un contexte de regain d'appétit pour le risque. Les achats nets de ces titres sont passés de 100,5 milliards en juin à 23,9 milliards en août. Le Japon, le Royaume-Uni, Hong-Kong et la Russie ont augmenté leur détention d’obligations d’Etat américaines. La Chine l’a légèrement diminuée. Avec 797 milliards de dollars, le pays demeure toutefois le premier porteur de Treasuries. Ainsi, les débats autour du déficit budgétaire américain et de la remise en question du dollar en tant que monnaie de réserve ne semblent pas avoir eu d’impact sur les flux. Conséquence du regain d’appétit pour le risque, les investisseurs étrangers ont réalisé des transferts de fonds entre le crédit corporate et les actions domestiques. Ils sont vendeurs nets sur les premiers titres et acheteurs nets sur les seconds.

Tous actifs confondus, c’est-à-dire court et long terme, les Etats-Unis ont bénéficié d’un afflux net de capitaux en août de 10,2 milliards de dollars, contre des sorties de 108 milliards le mois précédent.

A lire aussi