Acropole AM vise un retour de ses encours sur leur niveau de 2007

le 14/10/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La société de gestion devrait amener ses actifs gérés à 550-600 millions en fin d’année

Acropole AM souffle sa troisième bougie. Lancée en septembre 2006 avec 150 millions d’euros d’encours, la société de gestion a vécu en trois ans «un concentré du meilleur et du pire» avec un bon démarrage qui a précédé la crise financière, synthétise Nathalie Sabathier, directeur général en charge du développement.

Avec des encours portés à 566 millions d’euros fin 2007, le groupe exclusivement spécialisé sur les convertibles a vu ses actifs chuter à quelque 300 millions en 2008, pour moitié en raison de retraits. De 530 millions actuellement grâce à l’effet collecte pour 75 %, «nos encours devraient atteindre 550 à 600 millions d’euros à fin 2009, nous permettant d’effacer 2008», ajoute Nathalie Sabathier.

La clientèle, initialement institutionnelle, s’est diversifiée à hauteur de 30 % vers les banques privées, fonds de fonds et family office. Avec des encours issus de clients français, pour 80 %, Acropole AM entend aussi se diversifier à l’international.

«Nous pouvons espérer que 30 % des encours viennent de l’Europe hors France à horizon douze mois, explique Nathalie Sabathier. Avec une seule classe d’actifs, il nous faut toucher plus de clients. Nos fonds sont enregistrés en Espagne et en Autriche et cette procédure est en cours en Allemagne. Nous souhaitons nous renforcer en termes de distribution sur le Benelux et l’Italie.»

Alors qu’une personne sur les quatorze que compte l’équipe est dédiée à l’activité hors France, Acropole AM recherche des correspondants locaux disposant d’un réseau clients. «Créer des bureaux se révèle trop onéreux pour une structure de notre taille», indique Nathalie Sabathier.

A lire aussi