Accord européen en vue sur la surveillance systémique

le 19/10/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le poids des banques centrales au sein de la future autorité européenne devrait être renforcé

Les ministres des finances des Vingt-Sept devraient prendre acte mardi d’un accord sur le futur Conseil européen du risque systémique (CERS). Les négociations ont permis de renforcer le poids des banques centrales par rapport à celui des autorités de supervision, «destinataires» des avis du CERS. Dans un entretien avec L’Agefi, l’économiste Garry Schinasi, spécialiste de la stabilité financière, revient sur les enjeux et les limites de la réforme et souligne les risques de tensions entre intérêts nationaux et européen.

A lire aussi