A son tour, le FMI revoit en hausse ses prévisions de croissance

le 07/09/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le PIB des pays développés devrait toutefois se contracter de 3,7 % en 2009. Le FMI met en garde contre un retrait prématuré des mesures de soutien

A l’image de l’OCDE la semaine dernière, le Fonds monétaire international (FMI) devrait annoncer dans les prochains jours un relèvement de ses prévisions de croissance. Au niveau mondial, le produit intérieur brut pour 2009 devrait reculer de 1,3 % en 2009, d’après un document obtenu et publié par Reuters. Les dernières prévisions du FMI, dévoilées en avril dernier, faisaient état d’une contraction de 1,4 %. Dans les pays développés, la baisse du PIB sera également moins forte que prévu précédemment (voir tableau). Une exception toutefois, les Etats-Unis et le Royaume-Uni devraient être plus durement touchés que le FMI ne l’escomptait en avril. 

« L’économie mondiale est en train de sortir d’un profond ralentissement mais la reprise sera molle », a déclaré Dominique Strauss-Kahn, directeur général du FMI, vendredi à Berlin. En 2010, la croissance serait de 2,9 % au niveau mondial et de 1 % dans les pays développés. Parmi ces derniers, seule l’Allemagne afficherait encore un taux de croissance négatif, estimé à -0,1 %. Dans ce contexte, « un arrêt prématuré des mesures de soutien pourrait mettre en péril le rebond », a estimé le patron du FMI, ce qui pourrait avoir des conséquences graves au niveau de la croissance et de l’emploi. Le retrait progressif des mesures ne devrait donc être initié que lorsque la reprise sera en place et que le chômage commencera à baisser, d’après Dominique Strauss-Kahn. Ainsi, il incite les dirigeants politiques à élaborer des stratégies de sortie dès à présent tout en leur recommandant la prudence sur le moment de leur mise en œuvre.

A lire aussi