A moyen terme, le dollar devrait s’apprécier face à l’euro

le 07/12/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Jean-Louis Mourier, économiste chez Aurel BGC

L'Agefi: L’euro/dollar a-t-il encore un potentiel d’appréciation à moyen terme ?

Jean-Louis Mourier: A moyen terme, le dollar devrait s’apprécier face à l’euro. Les conditions d’un tel changement de tendance ne sont toutefois pas encore réunies. L’euro/dollar est devenu un indicateur d’aversion des investisseurs pour le risque: le dollar s’apprécie lorsque la pérennité de l’amélioration de la situation économique est remise en cause après une déception provoquée par un indicateur économique ou des mauvaises surprises financières (Dubai World). Il recule quand la confiance revient. La sortie progressive de la crise financière fera perdre ce rôle au billet vert. Ses fluctuations recommenceront à dépendre de fondamentaux plus habituels, dont les écarts de croissance et les perspectives de politique monétaire. Or, le rebond de l’activité devrait être plus fort outre-Atlantique que sur le continent européen et la Fed devrait se montrer plus agressive que la BCE dans la phase de normalisation de la politique monétaire.

Le renforcement du yen vis-à-vis du dollar à des niveaux historiques va-t-il durer ?

A court terme, le yen devrait se stabiliser face au dollar. En dépit d’une forte croissance du PIB aux deuxième et troisième trimestres de cette année, l’économie nippone apparaît encore très fragile et les risques de poursuite de la déflation sont toujours importants. A moyen terme, le mouvement dollar/yen devrait ressembler à celui attendu entre le dollar et l’euro. Le rebond du billet vert devrait s’observer face à toutes les grandes devises. Il sera plus important si la Chine finit par accepter de renouer avec une tendance à l’appréciation du yuan…

A lire aussi