A horizon de six mois, nous anticipons une stabilisation des marchés à la hausse

le 27/04/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Bruno Vanier, directeur de la gestion actions chez Edmond de Rothschild Asset Management

L’Agefi : Pourquoi anticipez-vous une stabilité des marchés actions ?

Bruno Vanier : A horizon de six mois, nous anticipons une stabilisation des marchés à la hausse. Entre septembre 2008 et mars 2009, les actions ont subi une très forte volatilité dans un contexte d’aversion pour le risque extrêmement élevé. La part action dans les portefeuilles a été fortement réduite (trop !). Le marché s’est installé dans un scénario de « Grande Dépression » et dans un climat de méfiance marquée. Avec les divers plans de relance, la confiance dans notre système est peu à peu revenue, la volatilité a baissé et les Bourses ont fortement rebondi. Par ailleurs, nombre d’indicateurs économiques semblent pointer vers une moindre détérioration de la conjoncture : nous sommes donc passés d’un scénario de dépression à un scénario de récession. 

Dans ce cadre, nous jugeons les liquidités encore extrêmement élevées, ce qui constitue un support solide pour les actions. Sans être spécialement optimistes sur l’environnement économique mondial, nous pensons que l’aversion pour le risque est encore anormalement élevée. D’où notre optimisme à six mois. Ainsi, à court terme, l’incertitude liée aux résultats des « stress tests » des banques américaines pourrait créer des occasions d’achat.

Les résultats trimestriels vous incitent-ils à modifier vos prévisions ?

Les premiers résultats trimestriels américains semblent plutôt positifs, notamment dans les banques. Ils ne constituent pas une surprise pour nous, même si nous restons sceptiques sur les chiffres bancaires. Pour le moment, ils ne modifient pas notre scénario à six-douze mois : stabilisation à la hausse sur les principaux marchés, surperformance des pays émergents.

A lire aussi