L’incertitude politique au Portugal risque de fragiliser ses objectifs budgétaires

le 06/10/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Malgré un niveau total de dette le plus élevé d’Europe, le pays continue de bénéficier de la stabilisation des spreads périphériques.

Le résultat des élections législatives qui se sont déroulées dimanche au Portugal n’ont pas changé l’équation à résoudre pour le pays. Comme les sondages le laissaient présager, ni le parti du premier ministre sortant de centre droit, Pedro Passos Coelho, ni le principal parti d’opposition de...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi