La gestion française se réorganise pour mieux faire entendre sa voix

le 01/10/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’AFG souhaite réformer la fiscalité de l’épargne et permettre au secteur «d’être à armes égales avec la concurrence internationale».

L’Association française de la gestion financière (AFG) souhaite davantage peser dans les débats. Après avoir renforcé en mai son Comité stratégique à l’occasion de la nomination d’Yves Perrier à sa présidence, l’AFG a annoncé mercredi la constitution d’une liste de huit commissions spécialisées,...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi