La reprise des Mistral russes a un coût pour l’Etat

le 30/09/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Selon un rapport de la commission des finances du Sénat, la reprise des deux porte-hélicoptères Mistral non livrés à la Russie et cédés à l’Egypte a un coût, contrairement à ce qu’a déclaré l’exécutif français. Ce rapport, rédigé par le sénateur du parti Les Républicains Dominique de Legge,...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi