Euronext veut améliorer son système de fixation des cours

le 15/09/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La Bourse entend prévenir toute tentative de manipulation des prix d’ouverture et de clôture des actions en rendant l’heure du fixing aléatoire.

Siège d'Euronext à La Défense.
(Photo DR)

Euronext va revoir son système de fixation du cours d’ouverture et de clôture des actions pour assurer qu’ils soient établis le plus équitablement possible et ne puissent pas être manipulés. A partir du 28 septembre, la Bourse va introduire sur ses marchés européens d’actions traitées en continu un système d’enchères aléatoires pour la fixation de ces cours.

A l’avenir, le cours d’ouverture des titres sera fixé de manière aléatoire entre 9h00 et 9h00 et 30 secondes alors qu’il est fixé à 9h00 précises aujourd’hui. Le cours de clôture sera aussi fixé aléatoirement entre 17h35 et 17h35 et 30 secondes, plutôt que d’être figé à 17h35 pile. Les heures à partir desquelles les ordres peuvent s’accumuler avant la fixation des prix d’ouverture et de clôture restent inchangées (à 7h15 et 17h30).

Ce système devrait empêcher qu’un grand nombre d’ordres soient entrés dans le but de faire décaler les cours avant d’être annulés juste avant le fixing. «Au contraire d’un certain nombre de Bourses, nous n’avions pas ce type d’enchères aléatoires. C’est une façon d’assurer que la façon dont sont formés les prix est efficace et appropriée. Cela réduit l’éventualité qu’il y ait une quelconque forme de manipulation du prix», explique Danielle Ballardie, responsable des marchés cash chez Euronext. Et d’assurer qu’«il ne s’agit pas de cibler un type de trading en particulier». Les actions qui cotent au fixing, c’est-à-dire qui font l’objet d’un prix une à deux fois par jour seulement, mais qui représentent moins de 1% de l’activité sur les marchés actions d’Euronext, devraient bénéficier de ces changements dans les prochains mois.

Les opérateurs de marchés attendent toujours par ailleurs que le régulateur européen précise l’application de MIF 2. «Nous avons l’intention d’investir davantage sur nos marchés qui traitent en ’dark’ mais aussi dans des nouvelles fonctions pour nos marchés transparents de manière à aider les clients à traiter les ordres de grandes tailles plus efficacement», assure Danielle Ballardie.

Bats Chi-X s’apprête à lancer en octobre un système d’enchères tout au long de la journée pour permettre de traiter plus facilement des blocs de titres sur un marché transparent. Pour Danielle Ballardie, ce modèle doit encore faire ses preuves notamment en réussissant à capter de la liquidité, en l’absence de teneurs de marchés.

A lire aussi