«Nous sommes prudents sur les marchés actions»

le 14/09/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Hervé Goulletquer, stratégiste, et Jérôme Grenié, co-directeur de la gestion actions à La Banque Postale AM

L’Agefi : Comment expliquez-vous votre prudence sur les Bourses ?

Hervé Goulletquer et Jérôme Grenié: Depuis que l’économie mondiale sort doucement de la «grande récession», les investisseurs attendent la «normalisation». Ils s’aperçoivent qu’il s’agit moins d’un processus continu que d’une logique «discrète», faisant se succéder les phases de confiance et de déception. La croissance économique est faible, les problèmes structurels à résoudre (économiques, financiers, institutionnels ou géopolitiques) nombreux, la politique monétaire moins omnipotente qu’espéré et la liquidité de marché moins abondante qu’autrefois. Un mix d’anticipations pas très stables et d’asséchements occasionnels de liquidité génère des bouffées de volatilité sur les marchés. Il en ressort un sentiment de manque de visibilité. Il faut savoir profiter de toute fenêtre d’opportunité ; en sachant aussi qu’un jour elle se refermera.

Pourquoi ne croyez-vous pas à un rebond plus rapide des marchés actions ?

L’analyse des événements récents en Chine, aux Etats-Unis et en Europe invite au pari raisonné d’une «reprise mondiale» qui se poursuit et de marchés moins adverses au risque. Cependant, la mémoire des contre-pieds sur l’évolution de l’environnement économique et politique et sur le fonctionnement endogène du marché, pousse à la prudence. Même si dans un environnement de taux bas les actions sont à privilégier, à court terme, tant que nous ne gagnons pas en visibilité à la fois sur le rythme de la croissance en Chine et sur le calendrier des remontées de taux de la FED, nous sommes prudents sur les marchés actions avec des potentiels de rebonds modérés.

A lire aussi