Astorg mise sur le marché de l’administration de fonds d’investissement

le 14/09/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le fonds de capital-investissement français va racheter le luxembourgeois SGG à Cobepa pour «plusieurs centaines de millions d’euros».

Cobepa se désengage de SGG (ex-Services Généraux de Gestion SA). Entrée au capital comme actionnaire de référence en 2010, l’ex-société de capital-développement de BNP Paribas en Belgique a vendu sa participation dans la société luxembourgeoise de services fiduciaires et administratifs à Astorg Partners. Une transaction bouclée avec le concours du management pour «plusieurs centaines de millions d’euros», a confirmé à L’Agefi le fonds de capital-investissement français.

«SGG est un acteur historique du marché des services fiduciaires et administratifs au Luxembourg, et l’un des leaders de ce marché, sur lequel le groupe est aussi présent aux Pays-Bas et en Belgique», explique François de Mitry, associé chez Astorg Partners. La société couvre aussi les cinq continents grâce à 21 bureaux, selon son site internet. «Nous regardions depuis plusieurs années ce secteur [qui] est en forte croissance, en particulier sur la clientèle des fonds d’investissement», ajoute-t-il.

Créé en 1953, SGG avait intégré le réseau d’Arthur Andersen en 1998, avant de connaître une première opération de «management buy-out» en 2002 peu avant le démantèlement du cabinet américain. Racheté par Sal Oppenheim en 2005, le groupe avait fusionné avec le spécialiste des domiciliations de fonds Mercuria en 2008. Plusieurs autres acquisitions seront menées sous l’ère Cobepa, dont le rachat en juin dernier du spécialiste belge des services comptables et fiscaux Actefi.

«La société a réalisé de très bonnes performances ces dernières années dans les pays où elle est présente, et l’un de nos objectifs est d’aider SGG à se développer en Europe grâce à des opérations de croissance externe», souligne François de Mitry. Parmi les cibles pourraient notamment figurer des sociétés en Allemagne, au Royaume-Uni ou encore en France. «Nous souhaitons aussi élargir la gamme de services que propose le groupe à ses clients», ajoute François de Mitry.

Si SGG offre aussi ses services aux sociétés industrielles, le groupe dispose surtout d’une importante clientèle de fonds d’investissement, que ce soit dans le private equity ou l’immobilier. Une conséquence de l’environnement favorable développé par le Luxembourg pour tirer parti de l’évolution des normes réglementaires. Face à ces contraintes, nombre de sociétés de gestion ont délocalisé au Grand-Duché les activités de tenue de compte-conservation.

A lire aussi