Le Parlement européen souhaite plus de traçabilité pour les métaux précieux

le 20/05/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le Parlement européen s'est prononcé en faveur d'une certification obligatoire pour les fondeurs et les affineurs de métaux précieux (étain, tantale, tungstène et or) en provenance de zones de conflits, mais aussi pour les importateurs de ces produits. Il veut contraindre ces entreprises à prouver que l'obtention de ces matières premières n'est ni entachée de violations des droits de l'homme, ni liée au financement de groupes armés, à de l'évasion fiscale ou du blanchiment.

A lire aussi