Un bâtiment rue Réaumur électrise l'immobilier commercial parisien

le 19/05/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Mis en vente par BNP Paribas pour le compte des frères Pariente, l'immeuble situé en plein cœur du Sentier est estimé entre 130 et 150 millions d'euros.

La vente de l’immeuble des 82-92 rue Réaumur à Paris électrise depuis quelques semaines le marché parisien de l’immobilier. Son prix, estimé entre 130 et 150 millions d’euros, ferait de la transaction l’une des plus importantes dans la capitale depuis la vente en 2012 du Virgin des Champs-Elysées à Qatar Investment Authority (QIA) pour 500 millions d’euros.

Dirigée par BNP Paribas pour le compte des frères Pariente, les fondateurs de la marque Naf Naf et propriétaires des lieux, la vente a suscité une dizaine de marques d’intérêt. Trois acheteurs potentiels ont déposé une offre la semaine dernière, selon Le Figaro, dont PonteGadea, la holding d’Amancio Ortega, le fondateur d’Inditex (Zara…). Axa serait également sur les rangs. Le nom du troisième candidat n’a pas été ébruité.

Situés dans le deuxième arrondissement, en plein cœur du Sentier, les 11.500 m2 du bâtiment fin XIXe pourraient intéresser de nombreuses enseignes commerciales. Castorama a par exemple visité les lieux, a indiqué une source à L’Agefi. La marque de prêt-à-porter Primark, aujourd’hui présente uniquement en périphérie de Paris, aurait également étudié le dossier pour y installer son premier magasin intra-muros. Un projet hôtelier a également été envisagé mais l’absence d’ouvertures sur une grande partie du bâtiment compliquerait le dossier.

Autrefois occupé par de nombreux grossistes en textile du Sentier, aujourd’hui pour la plupart installés à Aubervilliers, les magasins situés le long de la rue de Réaumur nécessiteraient d’importants aménagements pour répondre aux exigences des grandes enseignes de la distribution. Il s’agirait également de repenser l’animation commerciale d’un quartier en pleine transformation.

Dans ce contexte compliqué, PonteGadea, du fait de ses liens avec Zara et les autres marques du groupe (Massimo Dutti, Pull & Bear…), fait office de favori pour le rachat de l’immeuble, selon un spécialiste de l’immobilier. Si ces magasins le long de la rue Réaumur constituent la principale vitrine du bâtiment, les étages supérieurs sont composés de bureaux, pour la plupart déjà loués. Le site de commerce en ligne, Priceminister, est l’un de ces locataires.

A lire aussi