Alexis Tsipras brandit la menace d'un référendum

le 29/04/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras s'est dit confiant quant à la perspective d'obtenir un accord avec les créanciers internationaux d'ici deux semaines, après avoir remanié son équipe de négociateurs. Il a néanmoins brandi la menace d'un référendum si les prêteurs insistent sur des demandes jugées inacceptables par son gouvernement. Le patron de l'Eurogroupe a jugé qu'un tel vote serait coûteux et source de déstabilisation.

A lire aussi