L'AMF défend les limites du crowdfunding

le 14/04/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le régulateur rappelle le plafond applicable sur une plate-forme de crowdequity dotée du statut CIP

L'Autorité des marchés financiers (AMF) rappelle les limites du financement participatif. De sources proches du dossier, le régulateur a refusé le dépôt du prospectus de la société Ocean Fresh Water qui souhaitait lever jusqu'à 25 millions d'euros via la plate-forme de crowdequity Raizers, immatriculée auprès du registre de l'Orias en tant que conseiller en investissement participatif (CIP). L'AMF souligne que le nouveau cadre applicable depuis octobre dernier limite à 1 million d'euros le montant qui peut être levé via un CIP sans obligation de prospectus.

Capitaine Régis Revilliod, président fondateur d’Ocean Fresh Water SA, dont l’AMF vient de refuser le dépôt de prospectus. Capture écran.
ZOOM
Capitaine Régis Revilliod, président fondateur d’Ocean Fresh Water SA, dont l’AMF vient de refuser le dépôt de prospectus. Capture écran.

A lire aussi