Athènes et ses créanciers se séparent sans accord

le 31/03/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Les discussions engagées à Bruxelles entre les représentants de la Grèce et ceux de ses créanciers internationaux ont été interrompues mardi sans qu'un accord ait pu être conclu sur les projets de réformes d'Athènes. Elles pourraient se poursuive la semaine prochaine, a appris Reuters de trois sources gouvernementales grecques. Une quatrième source proche des discussions a précisé que cette interruption n'était pas un signe de rupture mais qu'elle traduisait la lenteur du processus de négociation, qui pourrait continuer mercredi à Athènes. «Des étapes importantes du processus ont été franchies. Les équipes techniques vont continuer de rassembler des données à Athènes», indique-t-elle.

A lire aussi