La Bourse de Chicago met la pression sur les régulateurs américains

le 26/03/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le Chicago Mercantile Exchange estime que les régulateurs américains doivent durcir le ton face à l'Union européenne en matière de compensation des produits dérivés. «Actuellement, les Bourses et les chambres de compensation étrangères ont un accès complet aux marchés américains. La CFTC a de nombreux outils à sa disposition pour restreindre cet accès si elle est forcée de le faire», a indiqué Terry Duffy, patron du CME, dans des remarques écrites à la commission agricole de la Chambre des représentants.

La Bourse de Chicago met la pression, car l'Union européenne n'a pas encore reconnu l'équivalence des règles américaines en matière de compensation des dérivés. L'Europe estime que les Etats-Unis ont agi de manière unilatérale dans ce domaine et que les règles favorisent les acteurs américains. Début mars, un dirigeant de la CFTC américaine, Timothy Massad, avait indiqué que l'autorité avait accédé à certaines des demandes d'harmonisation formulées par l'Union européenne.

A lire aussi